Mon amie la douleur, quand la douleur est une maladie


Ayant lu ce témoignage dans le cadre d'un partenariat de Librinova avec Livraddict, je les remercie pour l'envoi de celui-ci. J'ai été très intéressée mais aussi troublée par cette lecture, j'avais l'impression de lire un livre qui n'aurait pas été écrit pour moi, de rentrer dans la vie intime d'une inconnue qui ne me concernait pas. 

Valérie Lanahmé, femme battante jonglant avec succès entre sa vie professionnelle bien remplie et ses proches, voit sa vie s'écrouler à la suite d'une opération du ventre en 2011. Alors qu'elle vivait jusque là à cent à l'heure sans se préoccuper de son rythme de vie, tout est remis en question par une douleur au ventre qui s'installe et qui se fait de plus en plus handicapante. Dans ce lire, l'auteure nous livre un récit sans tabou de sa vie, de son enfance à la création de son entreprise et de son opération à sa "douleur". 

L'écriture joue un rôle très important dans son histoire, car elle écrit son témoignage d'abord pour être comprise des médecins puis de ses proches, pour ne pas être vue comme la paresseuse qui passe ses journées au lit, alors qu'elle n'a apparemment rien. Le diagnostic qu'elle reçoit après des années de souffrance est d'ailleurs pour elle une forme de libération, le burn-out et la dépression sont des maladies, elle peut enfin mettre une nom sur ce qu'elle a et ainsi justifier son mal en quelque sorte.

Je n'en dirais pas plus, car si je peux parfois "critiquer" un témoignage sans avoir l'impression de juger avec la vie de l'auteur, ici j'aurais vraiment l'impression de dépasser ma place. Je ne peux pas expliquer ce sentiment que je n'ai pas du tout ressenti par exemple avec le livre de ValL bipolaire et plus si affinité que j'ai chroniqué il y a peu et qui traite également du sujet de la maladie. Je comprends que l'auteure ait choisi de publier ce témoignage pour dire aux personnes atteintes de ces maux qu'ils ne sont pas seuls et aider leurs proches à les comprendre, mais pour moi le juger serait juger sa vie plus que son récit tel qu'il est écrit. Je vous conseille néanmoins ce titre si vous êtes concernés, vous-même ou un proche, par ces maladies et si le voyeurisme ne vous pose pas de problème.

Je remercie pour ce partenariat :


 

Commentaires