jeudi 6 avril 2017

ValL Bipolaire... et plus si affinités


J'ai reçu ce livre dans le cadre d'un partenariat entre La Compagnie Littéraire et Livraddict. Je dois d'abord les remercier de m'avoir permis de découvrir ce témoignage qui m'a beaucoup intéressée.

Dans ValL Bipolaire… et plus si affinités, Valérie Labasse Herpin livre un témoignage très approfondi sur sa vie en tant que femme « bipolaire à tendance schizophrène » (je cite le diagnostic qui lui a été fait et qu’elle révèle elle-même pour ne pas résumer sa maladie à une partie seulement de ce qu’elle est). Elle y aborde des sujets très variés comme l’insomnie, la famille, le bonheur, les relations amoureuses etc., ce qui fait qu’on peut s’y reconnaitre ou y reconnaitre des proches, même en dehors de la maladie dont l’auteure témoigne, ce qui rend ce témoignage très touchant. Les émotions sont très présentes bien que l’auteure ne s’apitoie pas sur son sort.

L’organisation du livre participe également de cet aspect émouvant du livre : l’auteure passe d’un sujet à l’autre, au fil de la plume, comme si elle nous racontait ce dont elle avait envie de parler au moment même où elle y pensait, sans organiser son récit a posteriori. Le style va également dans ce sens, car il est très fluide, bien que chaque chapitre s’ouvre sur un poème en italique. Je me suis d’ailleurs demandée si elle avait écrit ceux-ci en rédigeant son ouvrage ou s’ils correspondaient aux périodes de sa vie qu’elle raconte à ce moment là…  Chaque chapitre du livre constitue ainsi une entité dans laquelle on découvre une part de sa vie, permettant au lecteur de mieux la connaitre et de découvrir les difficultés qu’elle rencontre ou a rencontrées au cours de sa vie. En effet, Valérie Labasse Herpin fait preuve d’une très grande sincérité dans son récit, n’hésitant pas à avouer au lecteur l’inavouable : ses relations malsaines, ses mensonges des mois durant, ses tentatives de cacher son alcoolisme…

Ce témoignage présente également un intérêt documentaire, si je peux dire les choses ainsi, car il permet de se rendre compte des difficultés que rencontrent les personnes atteintes de maladies psychiatriques, que celles-ci soient directement liées à leur maladie ou dues à l’inadéquation de la société à certaines personnes. Cependant, je ne pense pas qu’il faille le considérer trop vite, comme un témoignage absolu de ce que vit une personne bipolaire, car comme le dit Valérie Labasse Herpin au cours du livre, elle souffre des symptômes de maladies distinctes et n’est elle-même qu’un exemple parmi d’autres cas qui peuvent être très différents du sien.

Ainsi, ce témoignage m’a permis de découvrir petit à petit la cohabitation difficile de son auteure avec sa maladie. J’ai apprécié de pouvoir me rendre compte de ce que peuvent être les difficultés d’une personne atteinte d’un trouble psychique ou psychiatrique dans sa vie de tous les jours, pour elle-même ou par rapport à ces relations et à l’incompréhension des autres. J’ai moins aimé les poèmes mis en exergue en tête de chapitre, même si ma curiosité a été attisée. Je vous le conseille si vous êtes intéressés par le sujet. Pour ma part, j’ai été sélectionnée une nouvelle fois par Livraddict et La Compagnie Littéraire pour recevoir le deuxième tome que je lirais très vite je pense.

Je remercie pour ce partenariat :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire