Pierre Lemaitre, Au Revoir là haut


Auteur : Pierre Lemaître
Titre : Au Revoir là haut
Année : 2013

Quatrième de couverture : Rescapés du chaos de la Grande Guerre, Albert et Edouard comprennent rapidement que le pays ne veut plus d'eux. Malheur aux vainqueurs ! La France glorifie ses morts et oublie les survivants. Albert, employé modeste et timoré, a tout perdu. Edouard, artiste flamboyant mais brisé, est écrasé par son histoire familiale. Désarmés et abandonnés après le carnage, tous deux sont condamnés à l'exclusion. Refusant de céder à l'amertume ou au découragement, ils vont, ensemble, imaginer une arnaque d'une audace inouïe qui mettra le pays tout entier en effervescence. Bien au-delà de la vengeance et de la revanche de deux hommes détruits par une guerre vaine et barbare, Au revoir là-haut est l'histoire caustique et tragique d’un défi à la société, à l'État, à la famille, à la morale patriotique responsables de leur enfer.

Mon avis :

Ce roman m’intriguait beaucoup depuis qu’il a reçu le prix Goncourt en 2013, d’autant plus que ma mère m’avait fortement conseillé un autre roman de Pierre Lemaître que je n’ai toujours pas lu, Robe de marié.

Dans Au Revoir là haut, Albert et Edouard qu’a priori tout oppose se retrouvent impliqués dans un secret de guerre indivulgable, ce qui les rend inséparable. Leurs propres secrets les rapprochent encore un peu plus. Après la guerre, ils se retrouvent tous deux dans un studio miteux et en manque d’argent. Leur relation et leur psychologie sont très bien développées par l’auteur, ce qui rend ces deux personnages très intéressants et touchants.

Face à l’incapacité de la société française à réintégrer ses soldats réformés et par volonté de se venger, les deux anciens poilus montent une arnaque contre l’Etat mais dont de nombreux particuliers sont aussi les victimes et plus particulièrement les familles touchées par la guerre. Cet aspect de l’intrigue, bien qu’il occupe moins de place dans le roman que je le pensais avant ma lecture, est très intéressant et prenant. J’ai trouvé que Pierre Lemaître était très doué pour placer le lecteur dans une position impossible : entre compréhension de la volonté de vengeance des deux personnages et dégout face à l’ampleur de l’arnaque mise sur pieds et compassion pour ses potentielles victimes.

Ainsi, j’ai beaucoup apprécié ce roman où Pierre Lemaître montre sa capacité à sortir du roman policier pour dresser un portrait tout en finesse de ses personnages et d’une époque. On se laisse facilement entrainer dans cette histoire un peu abracadabrante où tout semble parfois bizarrement facile malgré les difficultés qui s’accumulent à d’autres moments.

Commentaires

  1. Ça fait un moment qu'il m'intrigue, ton avis me donne encore plus envie de me lancer !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire