Stieg Larsson, Millénium, tome 2 : La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette


Auteur : Stieg Larson
Titre : La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette
Titre original : Flickan som lekte med elden
Année : 2005

Quatrième de couverture : 
Tandis que Lisbeth Salander coule des journées supposées tranquilles aux Caraïbes, Mikael Blomkvist, réhabilité, victorieux, est prêt à lancer un numéro spécial de Millénium sur un thème brûlant pour des gens haut placés : une sombre histoire de prostituées exportées des pays de l'Est. Mikael aimerait surtout revoir Lisbeth. Il la retrouve sur son chemin, mais pas vraiment comme prévu : un soir, dans une rue de Stockholm, il la voit échapper de peu à une agression manifestement très planifiée. Enquêter sur des sujets qui fâchent mafieux et politiciens n'est pas ce qu'on souhaite à de jeunes journalistes amoureux de la vie. Deux meurtres se succèdent, les victimes enquêtaient pour Millénium.
Pire que tout, la police et les médias vont bientôt traquer Lisbeth, coupable toute désignée et qu'on a vite fait de qualifier de tueuse en série au passé psychologique lourdement chargé. Mais qui était cette gamine attachée sur un lit, exposée aux caprices d'un maniaque et qui survivait en rêvant d'un bidon d'essence et d'une allumette ? S'agissait-il d'une des filles des pays de l'Est, y a-t-il une hypothèse plus compliquée encore ?

Mon avis : 
Ce roman fait suite aux aventures de Mickael et Lisbeth dans Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, policier que j'avais beaucoup aimé même si je n'ai pas prix le temps de rédiger une chronique sur ce blog. Pourtant le point de vue adopté par l'auteur dans ce tome est très différent car nos deux protagonistes sont ici impliqués malgré eux dans le cas qu'ils doivent résoudre, presque au prix de leur vie.

Le roman est donc doté d'un très fort suspense, d'autant plus que l'histoire et le caractère de Lisbeth Sander sont révélés au fil de cette intrigue. Cet aspect du roman m'a vraiment beaucoup plu car je trouve que la jeune fille est un personnage très intéressant et attachant, je suis d'ailleurs impatiente d'en savoir encore plus dans le tome suivant. Cette intrigue m'a vraiment absorbée, je me suis prise à son jeu tout au long du roman et j'ai même été inquiète pendant un long moment que [spoiler] Lisbeth puisse être coupable du crime dont elle est accusée [spoiler].

Cette impression était renforcée par le point de vue utilisé par Stieg Larson pour son récit. Comme le premier tome de Millénium, cette suite est rédigée en grande partie du point de vue de Mickael et très peu de celui de son amie Lisbeth. Le lecteur se trouve donc face aux doutes du journaliste qui, bien qu'il veuille que la jeune fille soit innocente, est confrontée à ce qui semble être des preuves irréfutables.

La séparation à laquelle se voit contrainte les deux personnages, pour des raisons différentes, permet aussi de développer leur relation dans une autre direction que celle prise dans le tome 1 puisque Lisbeth refuse catégoriquement d'avoir affaire une nouvelle fois au journaliste alors que celui-ci fait preuve d'une fidélité amicale sans faille. Cela montre aussi de manière très contrastée l'opposition des deux caractères.

J'ai donc beaucoup aimé ce roman policier qui, plus encore que le tome 1 de la série, s'intéresse à la psychologie du personnage ambiguë et mystérieux qu'est la rebelle Lisbeth Sander. Je suis d'ailleurs déjà en train de lire le tome suivant pour en apprendre plus sur son passé et retrouver l'ambiance hystérique de ces deux tomes, caractérisés bien souvent par l'urgence dans laquelle les choses cruciales sont découvertes.

Commentaires

  1. J'avais adoré ! Je n'avais pas la suite sous la main quand je l'avais fini, ça avait été une vraie torture !!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire