Jean Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu




Quatrième de couverture :

Hélène, enlevée par Pâris, est réclamée par les Grecs. Mais la plupart des Troyens, fascinés par sa beauté, refusent de la rendre. D'âpres négociations s'ensuivent. Les partisans de la paix l'emporteront-ils ? Avec cette relecture de la mythologie antique, Giraudoux s'adresse aussi à ses contemporains : en 1935, la Première Guerre mondiale est encore dans les mémoires. Et la pièce, qui interroge le caractère éternel des conflits armés, fait surgir la menace d'une nouvelle tragédie, peut-être imminente.


Auteur :

Jean Giraudoux est un écrivain et un diplomate français. Après la Première Guerre mondiale, il occupe des fonctions diplomatiques et administratives tout en écrivant des romans avant de se diriger vers le théâtre pour lequel il est surtout connu aujourd'hui. Il participe comme d'autres dramaturges de la période à la réécriture des mythes antiques éclairés par les mentalités modernes.


Mon avis :

Cette pièce était dans ma pàl depuis peu de temps mais j'avais hésité de nombreuses fois à l'acheter depuis un moment déjà. Je n'ai pas du tout regretté de l'avoir sorti assez rapidement parmi mes dizaines de livres à lire car c'est une pièce que j'ai beaucoup apprécié.

J'ai beaucoup aimé le point de vue choisi par Giraudoux qui ne raconte pas la guerre elle-même mais les événements qui l'ont précédés. C'est une de ses histoires dont on connait la fin mais qu'on lit tout de même car elle est très prenante. D'ailleurs Giraudoux réussit même à nous faire douter : et si la réécriture était complète ? Et si la Guerre de Troie n'avait vraiment pas lieu ?

L'ironie et l'humour sont très présentes dans cette pièce, certaines scènes sont même carrément drôles tout en étant dramatiques. Je pense au Conseil de Troie en voyeurs sur Hélène par exemple. Concernant les personnages, je n'ai pas énormément à dire sur eux individuellement mais globalement, j'ai aimé comme, ici encore, Giraudoux a utilisé les mythes pour s'en éloigner.

[Je suis désolée, je trouve cette chronique minable mais ma lecture commence à dater et cela se ressent..]

To put it in a nutshell : J'ai beaucoup aimé cette pièce courte mais intense et je souhaite lire d'autres pièces de l'auteur. Je suis preneuse si vous en avez à me conseiller.

Commentaires