Victor Hugo, Les Misérables



Loin de n'être que le récit de la réhabilitation d'un forçat évadé victime de la société, Les Misérables sont avant tout l'histoire du peuple de Paris. Jean Valjean, et le lien qui l'unit à Cosette, en est le fil conducteur et le symbole. A travers sa vie et ses rencontres apparaît l'image d'une humanité misérable mais pleine de grandeur, dont il semble être l'archétype.
Homme du peuple par excellence, damné et accablé par les humiliations successives, Jean Valjean prend sur lui le péché du monde et l'expie. Dans son effort incessant pour se racheter, il assume un destin tragique qui nous renvoie le reflet de l'humanité en marche.

Je pense que ce n'est pas vraiment la peine que je présente les Misérables. Je suis fière de vous dire que j'ai lu et énormément aimé cet énorme pavé. C'est pour moi le plus beau de tous les classiques français. Quand on lit Les Misérables, on découvre à chaque page un nouveau détail en référence à quelque chose qu'on pensait insignifiant quelques chapitres plus tôt. C'est ce que j'admire le plus dans l'oeuvre d'Hugo, il ne laisse rien au hasard. Mon personnage préféré parmi les nombreux personnages importants a été Jean Valjean. Son sort est extrêmement touchant. Il est dévoué à Cosette et se sacrifie sans cesse pour les autres.

Je vais m'arrêter là, je ne pourrais pas vous parler plus de cette oeuvre tout simplement car je ne viendrais jamais à bout de tous les thèmes qu'elle aborde. Le style d'Hugo est magnifique sans être trop compliqué et 2000 pages, ce n'est pas si énorme que ça pour une histoire aussi riche. 
Si je devais vous donner un conseil pour le lire, c'est bien de ne pas faire comme moi, de ne pas faire des pauses de 3 mois suivies de deux semaines à fond dans ma lecture. Bilan, j'ai mis plus d'un an à en venir à bout et c'était plutôt décourageant.

Commentaires

  1. Oh wii moi aussi j'ai adoré ce loong classique. J'en garde un souvenir...Impérissable.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire